Objectif et démarche

Ce sont avant tout les PME qui sont visées
Parce qu’elles constituent le 66% des emplois en Suisse et qu’elles sont les plus démunies face à l’engagement pour la diversité. (Source: OFS, RE 2001)

Micro-entreprises (0-9)

269 742

87.9%

842 657

26.3%

Petites entreprises  (10-49)

30 472

9.9%

680 728

21.2%

Moyennes entreprise   (50-249)

5 593

1.8%

619 863

19.3%

Grosses entreprises  (250+)

1 064

0.3%

1 063 437

33.2%

 

 

 

 

 

PME(0-249)

305 807

99.7%

2 143 248

66.8%

Grosses entreprises  (250+)

1 064

0.3%

1 063 437

33.2%

 

 

 

 

 

TOTAL

306 871

100.0%

3 206 685

100.0%

 Portée de la Charte
Le texte de la Charte entend naturellement interdire toutes les formes de discrimination. La liste des discriminations prohibées figurant dans la Charte n’est donc qu’exemplaire et les discriminations non mentionnées ont le même statut que celles qui figurent expressément dans le texte. La Charte a donc une portée toute générale pour lutter contre toutes les discriminations et favoriser la diversité.

DiLa Charte est avant tout un outil de communication
La Charte a pour objet de favoriser la diversité et de protéger les droits de la personnalité au sein de l’entreprise. Elle a, d’une part, une fonction symbolique en rappelant et en explicitant le contenu de la protection de la personnalité du travailleur prévu par le contrat de travail du Code des obligations. D’autre part, la Charte a également une fonction pédagogique et de garantie, dès lors que l’entreprise qui la signe donne un signal fort de sa volonté de prévenir et a fortiori d’interdire, au sein de l’entreprise, toute manifestation discriminatoire.

Reposant sur les valeurs de la société moderne et sur la législation en vigueur, la Charte mise sur l’adhésion volontaire des entreprises.