Comment choisir son assurance chômage ?

Vous n’êtes pas du tout obligé de souscrire à une assurance perte d’emploi. C’est pourtant une alternative qui peut vous aider à rembourser les mensualités de votre prêt lorsque vous avez perdu votre emploi. Tous les emprunteurs ne présentent pas les mêmes avantages, raison pour laquelle vous devez bien réfléchir avant de faire votre choix. Ces critères peuvent vous aider à y voir clair.

Identifier ses besoins pour choisir son assurance chômage

Il existe des cas où vous n’avez pas du tout besoin de souscrire à une telle allocation. C’est par exemple le cas d’une personne qui bénéficie d’une stabilité d’emploi en tant que fonctionnaire titularisé. Si vous êtes proche de la retraite, elle ne vous sert à rien. Si vous constatez que vos prêts ne représentent qu’un faible impact sur le budget de votre ménage, une couverture ne vous servira à rien.

Avant de vous lancer, prenez la peine d’étudier tous ces paramètres. Vous devez vous tourner vers une mutuelle qui vous présente des avantages en fonction de votre situation personnelle. En faisant des recherches sur internet, vous allez avoir les informations dont vous avez besoin.

Étudier l’étendue des prestations pour sélectionner son assurance chômage

Dans ce domaine, certains prestataires ne remboursent que la moitié des mensualités, mais d’autres s’engagent pour la totalité. Cette deuxième option est bénéfique, même si elle coûte plus cher que la première. La meilleure manière de vous décider dans ce cadre est de savoir si la différence des prix est justifiable en fonction de vos revenus. Dans le cas où les mensualités du prêt représentent une part importante de votre budget, vous devez vous assurer à 100 %. Ce qui vous aide à éviter toute situation difficile.

Tenir compte de vos chances de retrouver du travail

Il y a des gens qui réunissent des conditions idéales dans leur profession. Ce qui leur permet de retrouver un emploi facilement. Pourtant les assurances perte d’emploi sont dotées d’une franchise qui peut aller jusqu’à 180 jours. Ceci implique que votre agence ne va payer les mensualités du prêt qu’après 6 mois que vous avez perdus votre travail.

Dans le cas où vous êtes certain de trouver un autre emploi dans les trois mois qui suivent votre entrée en chômage, optez pour une franchise plus courte. En effet une garantie pouvant aller jusqu’à 6 mois ne vous aide pas dans ce cadre.

Identifier les risques avant de choisir son assurance perte d’emploi

Plusieurs assureurs limitent leurs prestations. C’est dans ce sens que vous allez trouver des garanties qui ne vont payer que 9 mensualités du même emprunt. Dans le cas où vous travaillez par exemple dans un secteur en difficulté, vous risquez perdre votre emploi plusieurs fois au cours de votre prêt. Pour ce faire, il est mieux de vous tourner vers l’option la moins limitée possible.

Vous avez désormais quelques éléments qui peuvent vous guider dans le choix de votre assurance chômage. Pour plus de clarté, vous devez vous faire accompagner par un conseiller en assurance. Ce dernier va vous aider à trouver la meilleure solution pour votre cas particulier.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*