Quelle mutuelle freelance souscrire ?

Le travail en free-lance offre plus de liberté d’une part et d’autre part les conditions de travail sont plus stressantes. Être autonome présente un avantage considérable, mais les revenus varient en fonction du nombre de commandes reçues et de la capacité du travailleur à les livrer. Le régime social auquel sont soumis les travailleurs indépendants ne présente pas des avantages considérables comme celui des salariés en entreprise. L’indemnisation d’un free-lance change en cas d’arrêt maladie et ils ne profitent pas d’une mutuelle d’entreprise. Le travailleur indépendant a donc intérêt à rester en forme pour être productif et respecter les délais des commandes. Des avantages fiscaux ont été mis en place pour permettre aux travailleurs en free-lance de souscrire à une assurance mutuelle.

Avantages de la mutuelle free-lance

Dans certains cas et en fonction de la productivité mensuelle, le freelance rapporte plus de revenus qu’un emploi dans une entreprise. On pense plus à économiser ses gains et en oubliant qu’à tout moment un problème de santé peut survenir et nous empêcher de travailler, c’est une erreur à ne plus commettre. Si vous êtes un travailleur freelance, vous devez garder à l’esprit que l’assurance maladie ne couvre pas toutes les dépenses de santé. Le manque de couverture sociale peut pousser un travailleur freelance à ne pas prendre soin de sa santé convenablement ce qui risque d’impacter votre activité d’un côté et également votre vie de famille. L’assurance maladie ne prend pas tous les traitements en charge (l’optique et soins dentaires). Si vous êtes hospitalisé, les frais d’hospitalisation peuvent être élevés, vos économies risquent d’en pâtir. En tant que travailleur freelance, vous avez la possibilité d’assurer vos ayants droit au travers de votre mutuel travailleur non salarié. C’est une excellente alternative si la mutuelle de votre conjoint n’offre pas assez de garanties ou encore s’il est également un travailleur freelance.

 La loi Madelin pour les travailleurs indépendants

Dans l’optique d’encourager les travailleurs non-salariés à souscrire à une assurance mutuelle, une loi a été mise en place. Il s’agit de la loi Madelin qui donne la possibilité aux travailleurs indépendants de déduire les cotisations versées de leur revenu principal pour les contrats suivants :

  • Contrat de l’assurance prévoyance,
  • Contrat d’une garantie chômage,
  • Contrat d’épargne retraite,
  • Contrat d’assurance complémentaire santé.

Étant donné que les travailleurs indépendants se prennent en charge seuls en cas de maladie, la loi Madelin intègre les mutuelles dans son dispositif pour une amélioration de leur couverture sociale. Il est important de noter que tous les travailleurs non-salariés ne sont pas éligibles à la loi Madelin. Certains travailleurs non-salariés comme les agriculteurs et les autos entrepreneurs sont exclus de ce dispositif. Pour la simple et unique raison que ces TNS ne font pas partie du régime d’imposition des autres catégories. Pour choisir sa mutuelle freelance, il est nécessaire d’anticiper ses besoins afin de faire le choix de la meilleure en considérant son budget et les garanties dont on aura besoin. Pas besoin de vous encombrer avec des assurances que vous ne comptez pas utiliser.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*